SoJavaScript

JavaScript, critiques et développement front-end

Critique du livre Créer un seul site pour toutes les plates-formes

| Commentaires

aux sources des approches responsive et adaptative, de Sylvain Pollet-Villard

À propos de l’auteur

Sylvain Pollet-Villard est ingénieur (ISEN de Lille) d’études et développement expert en web front-end. Il est auteur de nombreux jeux ou expérimentations aussi funs que loufoques. Il est également bénévole pour répondre aux questions des développeurs débutants sur les forums de developpez.net, en particulier sur le forum JavaScript. Il se peut que vous le croisiez aux détours d’une ChtiJS (meetups sur JavaScript) ou d’un apéro WelshDesign (meetups sur les métiers du front, orientés UI/UX).

Critique du livre

Pourquoi développer plusieurs versions d’un site web […] ? Il est possible de concilier les usages autour d’un seul site et d’une seule URL : c’est ce que propose l’approche One Web

Sylvain Pollet-Villard

JavaScript, ton univers impitoyable

| Commentaires

JavaScript, ECMAScript, ES6/2015, W3C, V8, DOM, Node.js / io.js : qui fait quoi ?

Quand j’ai débarqué dans le monde du JavaScript, j’étais assez confus par tous ces termes qui gravitent autour. Si vous pensez que l’ECMAScript c’est une maladie juvénile liée à l’acnée et que JavaScript est un plugin de Java, cet article est fait pour vous.

tl;dr, JR ! Ce billet en bref

  • JavaScript n’a rien à voir avec Java. C’est qu’un choix de nommage “commercial/marketing”. N’oubliez pas le “S” majuscule, s’il vous plait.
  • ECMAScript, c’est une norme, une spécification, un standard. JavaScript est une implémentation de cette norme.
  • ES6, ou ES2015, c’est la prochaine (la 6ème) version majeure (qui devrait sortir courant 2015) de ECMAScript.
  • JavaScript 1.x est la terminologie utilisée historiquement par Netscape (puis Mozilla) pour nommer ses versions de JavaScript.
  • JScript était le “JavaScript” de Microsoft pour concurrencer celui de Netscape.
  • Mocha/LiveScript étaient les noms de code de JavaScript avant qu’il ne s’appelle JavaScript.
  • W3C, WHATWG : on parle de “consortium”. C’est une association de plusieurs membres influents d’entreprises, elles-mêmes influentes, qui s’unissent pour faire avancer le web.
  • V8 : C’est le moteur JavaScript de Google (les navigateurs Chrome et Opera l’utilisent). C’est ce qui sert à lire et exécuter le JavaScript. D’autres moteurs : Spider Monkey / Rhino (Netscape/Mozilla), Chakra (Microsoft)
  • DOM : c’est un standard (maintenu par le W3C) qui décrit comment représenter/modifier le code source d’une page web (le contenu, la structure et les styles). Il est attaché à JavaScript dans un navigateur (window.document). Le DOM n’est pas spécifié dans ECMAScript. C’est le WHATWG/W3C qui en a la charge.
  • Node.js ça sert à exécuter JavaScript sur un serveur à l’aide du moteur JavaScript V8. C’est une marque déposée qui appartient à une entreprise qui s’appelle Joyent.
  • io.js c’est un fork de Node.js. Ce sont les ptits gars qui font Node qui ont décidé de se défaire de l’emprise de Joyent.

J’ai cherché à en savoir plus sur chacun de ces termes. Voici mes trouvailles, n’hésitez pas à ajouter/corriger ces propos dans les commentaires.

Critique du livre JavaScript™

| Commentaires

le Guide Complet, de Nicolas Froidure

Il existe deux versions du livre. Une version dite “de poche” et une autre plus complète. Cette dernière a des chapitres en plus comparée à la première, pour aller plus loin : les performances, les design patterns, les frameworks et la boite à outils du développeur JavaScript. Si vous hésitez, prenez cette version “longue” qui vous servira pour une deuxième lecture, plus technique.

À propos de l’auteur

Nicolas Froidure est un développeur JavaScript full-stack, un fervent défenseur des streams et un utilisateur du premier jour de Node.js. Il écrit de nombreux plugins, outils et programmes Open Source. De plus, il est un des piliers de FranceJS, regroupant les communautés francophones autour de JavaScript, ainsi que de ChtiJS, communauté JavaScript de Lille. N’hésitez pas à y aller si vous êtes dans le coin, Nicolas est quelqu’un aussi accessible que sympa avec qui il est très enrichissant de discuter de JavaScript (entre autre !).

Critique du livre

L’idéal […] est de permettre à monsieur tout-le-monde de devenir un développeur JavaScript

Nicolas Froidure JavaScript™

Critique du livre JavaScript Enlightenment

| Commentaires

de Cody Lindley

TL;DR Ce livre est réservé, selon l’auteur, à des débutants ayant déjà manipulé JavaScript ou une librairie JavaScript (jQuery par exemple). Il enseigne en profondeur le fonctionnement des objets JavaScript : les objets natifs (Object, Array, String, etc), les primitives ("string", 12, false, undefined, null) et les objets définis par le développeur. Comme tout est objet, ou peut être utilisé comme tel en JavaScript, l’auteur part du principe que si ce point est compris, alors le lecteur aura toutes les bases pour comprendre le langage et ainsi passer d’un développeur utilisant une librairie à un développeur JavaScript

A book to turn a JavaScript library user into a JavaScript developer

Cody Lindley JavaScript Enlightenment

Comment créer et déployer un blog avec Octopress ?

| Commentaires

sur Ubuntu et hébergement alwaysdata

Comme je l’ai dit dans le premier post Pourquoi créer son blog (de geek) avec Octopress ?, il ne faut pas avoir peur de taper quelques lignes de commande pour gérer le blog. Aucune interface graphique n’est à disposition. Octopress a besoin de quelques prérequis pour fonctionner :

  • git pour récupérer Octopress, le mettre à jour et versionner ses fichiers
  • Ruby 1.9.3 utilisant une machine virtuelle (par exemple RVM)

Pour le reste, comme chaque environnement est spécifique, le mieux est de lire la documentation très rapide et claire. Cependant, si vous êtes, comme moi, sous Ubuntu (12.04), voici comment j’ai procédé (fin août 2013) :

Pourquoi créer son blog (de geek) avec Octopress ?

| Commentaires

et laisser tomber le gros Wordpress

Soyons clairs, je ne connais pas Wordpress intimement. Ce sous-titre a simplement une vocation trollesque :) Je n’ai jamais travaillé avec, si ce n’est l’avoir installé “pour tester”. Cet article ne sera donc ni une comparaison Octopress/Wordpress ni une critique de Wordpress qui n’a d’ailleurs rien à prouver. A l’heure où j’écris ces lignes, environ 70 millions de personnes pourront vous dire que Wordpress, c’est le pied. Par contre, un nombre plus limité vous parlera d’Octopress.

Critique du livre JavaScript: The Good Parts

| Commentaires

de Douglas Crockford

Ce livre, écrit par Douglas Crockford, est destiné à un public intermédiaire en JavaScript, ayant déjà connaissance des bases du langage. Il est court, une centaine de pages sans les annexes. Les “bonnes pratiques”, selon l’auteur, sont décrites de façons claires, concises et facilement compréhensibles pour peu que vous ayez déjà des notions en JavaScript.